Journal de bord semaine 18 - Du lundi 31 janvier au 6 dimanche février

Dernière mise à jour : 12 févr.


Lundi 31 janvier


Parmi les bateaux qui viennent s’amarrer à l’abri de Vernadsky, nous faisons la connaissance du voilier polonais Selma. A cause des normes sanitaires, la plupart des passagers des voiliers ne sont pas autorisés à descendre. Seuls les membres du voilier Selma, ont le droit d’entrer dans la base après un examen mené par le médecin de la station Andrii. En effet, le capitaine de Selma collabore étroitement avec la station ukrainienne depuis de nombreuses années. Cet été, il a permis à deux scientifiques ukrainiens, Adrii et Ivan, de rejoindre la station, et ce lundi, il emmène les biologistes de la station pour une journée en mer pour leurs recherches. En fin de journée, nous rencontrons le capitaine. Après discussion, nous nous accordons pour que Selma nous récupère lors de sa prochaine rotation en Antarctique au début du mois de mars. Nous avons désormais un moyen de rentrer en direction d’Ushuaia.



Mardi 1er février


Nous discutons à nouveau avec l’équipage de Caval’ou qui s’apprête à repartir. Coïncidence incroyable : la skippeuse Marion du voilier est une très bonne amie de la cousine de Niels. Même au bout du monde, la terre ne semble pas si grande !

La journée se déroule entre protocoles, lectures et rédaction de mails – une activité rendue beaucoup plus aisée maintenant qu’il y a la wifi sur la station. Jusqu’à l’année dernière la connexion était limitée, et il est encore rare aujourd’hui qu’une base antarctique puisse bénéficier d’un réseau internet illimité. Historiquement les bases n’étaient reliées au reste du monde que par la radio, par laquelle les scientifiques transmettaient également une partie de leurs données comme les relevés météo.

Mercredi 2 février




Nous nous réveillons sous un ciel très blanc, duquel tombent de gros flocons. Niels entame immédiatement son protocole de prélèvement : toutes les 3 heures, il récupère de la neige dans son collecteur pour qu’une fois fondue, il obtienne au moins 2 mL d’eau, qu’il transfère immédiatement dans ses cryovials (des petits tubes de verre de 2mL).

Ce mercredi 2 février, tous les hivernants rédigent leur rapport de fin de mois. Dans ce rapport mensuel, ils doivent détailler l’ensemble des tâches qu’ils ont effectuées pendant le mois, celles qui ont bien fonctionné, et celles où il y a eu d’éventuelles complications. Nous aurons également un rapport de ce type à rédiger à la fin de notre séjour sur la station.

Pour le travail de Margot, Bogdyn lui remet des archives de la station, en particulier plusieurs rapports scientifiques des hivernants des années passées. Cela permet de documenter l’évolution des programmes scientifiques sur plusieurs années.

Jeudi 3 février


Aujourd’hui Margot réalise un entretien avec Bodgyn le chef de la base. En sociologie des sciences, il est intéressant d’allier l’observation des protocoles à une discussion avec la personne qui mène ces expériences. Cela permet d’expliciter certaines dimensions du protocole et de contextualiser les recherches effectuées. De plus Bogdyn effectue son 9ème hivernage en Antarctique cette année, un record absolu en Ukraine ! Il connaît la base Vernadsky comme sa poche et a une très grande expérience de la vie en Antarctique. L’entretien était passionnant !

Vendredi 4 février


Le vendredi est le jour du ménage. Tous les membres de la station s’y mettent après le dîner. Aujourd’hui Niels s’occupe de nettoyer le bar avec Bogdyn, tandis que Margot s’occupe de la salle de bain des femmes.

Vers 21h, Niels accompagne Bogdyn et Anton au sauna. Le sauna est situé dans un petit cabanon, au milieu de la colonie de manchots, surplombant la mer à 4 mètres de hauteur. A l’intérieur, il y a un petit couloir dans lequel on trouve des bancs et une table, et sur la droite en entrant, la porte qui mène à la salle chaude. Bogdyn lui raconte l’histoire de cette installation : son rôle de chambre froide puis son aménagement en sauna à l’époque anglaise, puis sa reconstruction complète par Bogdyn lui-même il y a plusieurs années. Bogdyn lui montre même une petite trappe, presque secrète dans laquelle étaient stockées il y a des années des bouteilles de Vodka.

Samedi 5 février


Ce samedi, nous préparons un événement tout particulier : à minuit, nous fêterons le 26ème anniversaire de la base Vernadsky. Le 6 février 1996, la station Faraday est transférée à l’Ukraine, et devient la station Verndasky. En échange, l’Ukraine s’engage à poursuivre les recherches et les mesures scientifiques initiées à Faraday.



Aujourd’hui, Niels et Alexander sont « duties », c’est-à-dire qu’ils se chargent des obligations quotidiennes telle que faire des rondes durant la journée pour s’assurer que tout fonctionne correctement dans les différents bâtiments de la base, mettre le couvert, faire la vaisselle et aider en cuisine. Pour préparer le dîner de fête, Niels et Alexander passent l’après-midi dans la cuisine pour aider Artem, le cuisinier.

A 19h, tous les membres de la base se réunissent au bar pour écouter le discours du chef de base. Bogdyn offre à chaque membre de la station plusieurs cadeaux : les écussons de la 26ème expédition antarctique ukrainienne et de l’institut ukrainien antarctique, une carte postale de Vernadsky ainsi qu’une pièce de monnaie frappée avec la silhouette de la station. Nous attaquons ensuite le buffet qui nous attend dans la salle commune. La soirée est excellente.



Dimanche 6 février


Aujourd’hui c’est au tour de Margot et d’Alexander (le deuxième météorologiste) d’être « duties ». Comme le travail des duties débute dès 8h du matin, c’est Margot qui effectue le prélèvement de Niels au sommet de l’île afin que ce dernier puisse se reposer un peu. L’île est recouverte par le brouillard, heureusement les traces de pas laissées les jours précédents sur la neige permettent de se repérer.

La journée se déroule tranquillement. L’ambiance est très calme : chacun se repose, regarde des films, ou bouquine. En fin de journée, Niels et Sergei vont au sauna pour finir la semaine en détente.



 

[Devinette sonore de la semaine]


Réponse à la devinette de la semaine passée:


Les coquilles ont été apportées par les goélands qui nichent au sommet de l’île et se nourrissent notamment de coquillages. Une fois qu’ils ont mangé le mollusque à l’intérieur de la coquille, celle-ci se retrouve donc près de leurs nids, loin de la mer.



307 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout