top of page

Newsletter de janvier 2022


Newsletter janvier

On commence la nouvelle année 2022 avec de belles avancées pour Juste 2.0°C ! Arrivée en Antarctique pour l’équipe en mer, qui a débarqué quelques semaines plus tôt, après leur traversée de l’Atlantique pendant cinquante jours ; poursuite des projets pédagogique et de sensibilisation pour l’équipe à terre… On revient ici sur les péripéties de ces deux derniers mois, où nous avons célébré la fin d’année avec le débarquement sur le continent blanc : un aboutissement après ces années de travail et d’espoirs investies dans ce projet un peu fou.


Côté navigation : l’arrivée au port d’escale, Ushhhha Louise arrive en Argentine après une traversée de l’Atlantique pas moins longue que cinquante jours, non sans quelques imprévus : déchirement de la misaine de la Louise sous une rafale, endommagement du robinet de la Go-Flo lors de la remontée de la bouteille en tapant contre la coque, contournement d’une dépression en pleine mer… Autant d’incidents mineurs qui forcent l’équipe de scientifiques à adapter ses protocoles expérimentaux lorsque le matériel est abîmé, ou que les conditions météorologiques ne sont pas propices aux prélèvements des échantillons. Heureusement, nos étudiantes et étudiants ont la chance d’être encadré(e)s par des chercheuses et chercheurs particulièrement réactifs qui les aident à faire face au lot d’incertitudes qui accompagne la science sur un laboratoire flottant.

Fatigué, mais absolument réjoui d’en être arrivé là, l’équipage débarque donc à Ushuaïa le 24 novembre 2021, où ils font escale une dizaine de jours. Au pied des montagnes argentines, Niels, Lana, Margot, Baptiste, Olivier et Clément peuvent reprendre des forces et se préparer pour la destination suivante : l’Antarctique !


C’est l’occasion pour toutes et tous de s’adapter au froid de la Patagonie, après des premières semaine de navigation passées dans une grande chaleur à descendre au fur et à mesure de la descente dans les latitudes sud. Heureusement pour nos marins, ils et elles bénéficient de l’équipement fourni par notre partenaire technique Labo&Co !


L’escale n’est pas de tout repos pour autant : le temps est consacré à rechercher du matériel scientifique et technique pour des adaptations de protocoles, faire des visios avec l’équipe à terre pour organiser les prochains mois, ou réfléchir à la réorganisation du bateau pour mettre à disposition le matériel qui sera utilisé au quotidien en Antarctique (comme les drones de Lana, par exemple)…


Direction l’Antarctique

Mais il faut de nouveau lever les voiles : le samedi 11 décembre, départ d’Ushuaïa pour mettre enfin le cap sur l’Antarctique. La neige a déjà fondu depuis l’arrivée de la Louise quelques jours plus tôt sur le continent sud-américain, l’équipe va pouvoir jeter l’ancre pendant l’été austral…

Le redoutable passage de Drake se fait finalement sans trop de difficulté les 16, 17 et 18 décembre, grâce aux précautions supplémentaires prises par les marins et à une fenêtre météo soigneusement choisie pour s’engager dans cette rude étape… C’est le 19 décembre que la Louise arrive au large de l’île du roi Georges, en vue de plusieurs bases scientifiques qu’elle longe, et des premiers manchots antarctiques !


À partir de là commence la campagne en Antarctique, sur le chemin des sites scientifiques de nos étudiantes et étudiants. Île d’Ardley, Lions Rump, île de Livingston, île de la Déception, île de la Trinité et détroit de Gerlache, île de Cuverville… la fin du mois de décembre est passée dans l’émerveillement de ces paysages polaires contemplés depuis le voilier qui sillonne à travers icebergs et glaciers comme lors du déploiement des protocoles à terre.


Le 8 janvier, l’équipe se sépare le cœur serré : tandis que Lana, Olivier, Clément et Baptiste restent à bord de la Louise, Margot et Niels rejoignent la base ukrainienne de Vernadsky, où on leur fait un chaleureux accueil. Ces deux derniers y resteront deux mois pour leurs travaux de recherche respectifs, auprès de la communauté de chercheuses et chercheurs qui y travaillent.


Tous les quatre mettent de nouveau les voiles en direction d’Ushuaïa non sans réaliser des prélèvements sur encore 4 îles dans la semaine qui leur reste en Antarctique. L’arrivée à Ushuaïa se fait après une seconde traversée du Drake sans encombres. Et les péripéties commencent alors...

Baptiste, Olivier Lana et Clément devaient rester à bord de du voilier pour enrichir leur recherche d’une seconde série de prélèvements lors du transect atlantique retour. Mais malheureusement l’équipe est tombée malade à Ushuaïa, et l’équipage n’a pas souhaité attendre une nouvelle fenêtre de navigation favorable le temps que leur quarantaine se finisse... Le bateau est donc parti sans l’équipe en mer, et une fois rétabli(e)s nos étudiant(e)s sont revenu(e)s par leurs propres moyens en France. C’est l’occasion de se consacrer à leurs travaux de recherche et de s’investir dans les activités terrestres de l’association !

Ne ratez rien des dernières actualités pour suivre les retrouvailles de l’équipe !


Coté associatif : l’équipe à terre s’anime

Après le week-end de rentrée qui a réuni les nouvelles et nouveaux bénévoles à la fin du mois d’août, l’équipe à terre organise un nouveau week-end d’association pour consolider les liens, construire de nouveaux projets et travailler sur ceux déjà en place, mais aussi célébrer l’enthousiasme et l’investissement de chacun et chacune dans cette aventure humaine.

L’association Juste 2.0°C, qui fête bientôt ses deux ans, a en effet enchaîné des étapes importantes. La concrétisation de l’expédition scientifique en est une, mais nos bénévoles ont aussi travaillé à la continuité du projet pédagogique, à la rédaction du rapport d’activité à l’occasion de la fin de l’année civile… ce qui leur a donné l’occasion de se réunir (virtuellement) et de faire un bilan sur l’ensemble des activités de l’année, pôle par pôle. On vous fait part de quelques unes de ces réalisations, et de celles à venir !


Côté pédagogie : le pôle a mis en place une carte interactive à destination des élèves principalement, de sorte à ce qu’ils et elles puissent suivre en direct l’avancée du bateau. Tout a été pensé pour que les écoles partenaires gardent le contact avec l’expédition scientifique en cours : lors de l’escale à Ushuaïa par exemple, nos 6 étudiantes et étudiants ont mené toute une série de visioconférences avec les classes partenaires.

Chacun de nos partenaires s’approprie le projet pour co-créer des activités qui correspondent à leur identité : parmi elles, une école à Montreuil, “pilote” du projet, prépare une pièce de théâtre avec ses élèves, nous organisons à l’Académie du climat à Paris organise des ateliers participatifs hebdomadaires autour de l’expédition, en collaboration avec une membre de l’association en service civique franco-allemand, et bien d’autres encore…

Du reste, tout le monde œuvre désormais à la préparation du retour du bateau à Lorient au cours du mois de mars, qui sera l’occasion d’un temps fort pour Antarctique 2.0°C, avec des ateliers pédagogiques notamment, et des activités qui mettront à l’honneur le retour de l’expédition scientifique.

Merci d’avoir pris le temps de lire de nos nouvelles, et de nous suivre dans nos avancées ! L’ensemble de l’association Juste 2.0°C vous souhaite une excellente année 2022, en espérant qu’elle vous apportera autant de belles surprises que notre expérience vers l’Antarctique.

Nous tenons à remercier tout particulièrement nos partenaires pour leur soutien moral et financier qui ont rendue cette arrivée australe possible, et nous permettent de faire fleurir ce projet d’initiatives !


À bientôt pour une prochaine newsletter, n’hésitez pas à nous suivre sur les différents réseaux sociaux pour ne rien rater de l’actualité de l’asso !

81 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page